Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/03/2011

Eleveur ovin, pourquoi pas toi ?


Eleveur ovin pourquoi pas toi ? par jedeviensberger

par les élèves du LPA de Lavaur Flamarens

23/03/2011

Heureux qui comme Belly a fait un long voyage

IMG_5125.JPGpar les élèves en CS ovin au CFPPA de Bellac - les Vaseix (87)

"Ce message se destine à un public jeune, qu’il soit ou non dans un cursus agricole. Nous nous sommes donc posés la question suivante : comment faire passer un message d’une façon simple avec une pointe d’humour ?

Nous avons opté pour une succession d’affiches, une sorte de mini exposition qui retrace le voyage d’un personnage, notre mouton Belly, exposant son voyage des temps passés jusqu’à aujourd’hui.

Nous entendons souvent dire que l’élevage ovin c’est difficile, c’est contraignant. Pourtant au travers de 6 thèmes nous avons montré les améliorations qui se sont opérées dans l’univers de notre personnage.

Ces thèmes sont : le paillage, les bâtiments, l’alimentation, l’identification, la surveillance et la contention. Nous avons recherché les techniques nouvelles permettant un travail moins contraignant pour l’éleveur et un meilleur confort de vie pour les moutons.

Notre exposition sera présentée lors des journées portes ouvertes de l’EPLEFPA de Limoges les Vaseix : le 12 mars au lycée agricole de Magnac-Laval et le 19 mars au lycée agricole des Vaseix, ainsi que pour le salon professionnel du Mouton (Tech’Ovin), les 6, 7 et 8 septembre à Bellac. Nous ferons aussi une présentation dans une classe de troisième de Magnac-Laval afin de les convaincre des atouts de la production ovine."

 

Heureux qui comme Belly...  

Loger   

Surveiller  

Manipuler  

Nourrir  

Pailler  

Identifier  

16/03/2011

Le Trivial Mout

IMG_5130.JPGQuatre étudiantes de BTS Productions Animales 2ème année au lycée Agricole de Laval : Mélissa Ouvrard, Florine Préault, Pauline Le Gallic et Pauline Dartois ont comme projet d'emmener les 1ère année de BTS Productions Animales dans le berceau de l'agneau prés-salés du Mont St Michel. Les élèves de première année débutent dans la filière ovine. C'est pourquoi, un livret leur est distribué lors du départ "Le livret des incollables sur la filière ovine" qu'ils pourront découvrir tout au long du voyage (environ 2 heures). Premier arrêt à la maison de la baie de Vains où les élèves vont pouvoir mettre en avant ce qu'ils ont appris par le biais d'un jeu pédagogique sur la filière ovine : "LE TRIVIAL MOUT'" : Jeu de questions théoriques et pratiques. Chaque bonne réponse fait gagner à l'équipe une pelote de laine qui lui permet de remplir sa mascotte : un mouton. Le premier qui a rempli son mouton a gagné !
Après l'éffort, le réconfort : Les élèves auront l'occasion de déguster de l'agneau issu de l'AOC prés-salés du Mont St Michel fournit par l'exploitation que nous allons visiter l'après-midi. Après cette dégustation, les élèves rejoindront par la baie (si le temps et les marées le permettent) le GAEC des Va-nuds -pieds où François Cerbonney et Annaëlle Marie se feront un plaisir de leur faire partager leur passion mais également leur choix et les démarches qualité du nouvel AOC prés-salés du Mont St Michel (obtenue en Mai 2010). Leur bergerie est entièrement en bois, elle est spacieuse et très lumineuse, mais ils ont également une époustouflante vue panoramique sur le Mont St Michel et Tombelaine. C'est sur cette rencontre fort intéressante qu'ils repartiront pleins d'images et de connaissances au lycée Agricole de Laval...

Le "TRIVIAL MOUT" est à la disposition des autres lycées agricoles, afin que les élèves continuent à apprendre tout en s'amusant.


Trivial Mout par jedeviensberger

Consulter la brochure

09/03/2011

La polka du mouton

IMG_5193.JPGcliquez pour écouter la chanson

 

A ceux qui nous prennent pour des incultes bornés

Nous tairons tous les savoirs de Michelle Jallet

A ceux qui pensent qu’on fait la sieste dans les prés

Geneviève nous apprend à ne pas surpâturer

 

Refrain :

Nous sommes, nous sommes de futurs bergers

Les secrets des anciens nous saurons garder

 

Ceux qui croient que les bergers appartiennent au passé

Ne connaissent pas le Merle et ses jeunes bergers

Nous sentons le migon, les fèdes, les chiens, les ânes bâtés

Mais avec un litre d’eau nous savons nous faire beaux

 

Refrain

 

A ceux qui croient qu’c’est facile on leur prête nos bordilles

Si le troupeau tourne bien rond c’est qu’il y a la passion

Dehors hiver comme été, dimanche et jours fériés

Profitons des occasions de se soleiller

 

Refrain

 

De Carmejane à Salon dans tous les élevages

On gère l’alimentation d’l’agneau de Sisteron

En plus de préserver tous nos paysages

Nous produisons des tardons pour tous nos villages

 

Refrain

 

De Bucarest à Salon il y a des contrefaçons

Mais l’savoir faire d’exception restera dans nos régions

 

Paroles composées par les stagiaires de l’école de bergers du Merle : Amandine CHEYNOUX ; Cécilia DUMERCQ ; Caroline FEASSON ; Fabienne GRAVOIS ; Jade HUOT-SOUDAIN

 

Migon : déjections des animaux mélangées à la terre sèche des parcs.

Fèdes : terme provençal pour brebis.

Tardons agneaux nés au printemps en région provençale.

Bordille : en provençal « ordure », dans le langage berger « mauvaise bête » « celles qui gênent dans le troupeau, qui ne sont jamais là où elles devraient être pendant la garde.

Michelle Jallet directrice de l’école de bergers de Salon de Provence et Geneviève Andreis responsable de formation du BPA berger de l’école de bergers de Salon de Provence.

 

04/03/2011

Maman voulait que...

que je sios coiffeur.jpg20 étudiants en licence professionnelle et certificat de spécialisation ovine au CFPPA de La Cazotte à St Affrique (12) ont remporté l’épreuve collective des Ovinpiades 2011. Ils nous présentent leur projet :

 

" Nous avons choisi de viser les jeunes de 14-18 ans, et plus précisément les élèves de première, sans oublier d’inclure leurs parents, car ils sont eux aussi concernés par l’avenir de leurs enfants.

Le principe de « Maman voulait que » est simple : nous avons retenu des métiers très connus et populaires tels que médecin ou coiffeur, et nous avons créé un lien avec la filière ovine (médecin = soin aux animaux, coiffeur = tondeur, etc ...).

Nous avons choisi une campagne d’affiches, accompagnée d’un diaporama, pour faire passer notre message et inviter les jeunes et leurs parents à la journée porte ouvertes du lycée agricole de St Affrique. A celle-ci nous présenterons la filière ovine en reprenant les idées de base des affiches sur différents stands, et en mettant des professionnels et des activités ludiques à disposition des visiteurs.

Une lettre d'information et de proposition à la participation à notre projet est envoyée aux directeurs des lycées. Si ils acceptent, nous leur remettrons les affiches et le diaporama une à deux semaine(s) avant les portes ouvertes du Lycée de La Cazotte. Le jour des portes ouvertes, nous mettrons en place un labyrinthe avec les différents stands et nous inviterons des intervenants à venir parler de leurs activités aux jeunes intéressés et à leurs parents. Nous serons présents nous aussi pour parler des formations qui existe et de nos expériences personnelles.

 

Nos mamans voulaient que nous allions au bout de nos projets...

... et nous espérons pour faire aboutir celui-ci ! "

 

... que j'apprécie les bonnes choses

... que je travaille dans le médical

... que je sois artisan

... que je sois pilote de formule 1

... que je sois conservateur de musée

... que je sois pompier